Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ici est ailleurs mais ailleurs est ici...

Besant Nagar - Farewell to the turtles hatchlings (SSTCN)

Publié le 12 Avril 2012 par Blanche in India

DSC02840

Bon ce ne sont pas des tortues mais je les ai trouvé marrants tous les deux!

 

Lepidochelys Olivacea 

 

Rencontrée dans les eaux inter-tropicales, la tortue olive Ridley, est aujourd'hui menacée par la présence de l'Homme, comme plusieurs autres espèces de tortues marines.

Cette tortue, la plus petite des tortues marines avec ses 58 à 70cm pour 50kg, ne dispose pas de nombreuses plages de pontes. L'un des plus importants, situé en Inde sur la côte de l'Orissa, est aujourd'hui menacé par l'industrialisation. Le deuxième site de ponte en Inde se trouve sur la côte du Tamil Nadu où la jolie tortue, qui tire son nom de sa couleur vert olive, vient nicher de Janvier à Mars. A partir de 7 ans pour les plus précoces, 9 ans pour les plus tardives, elles pondent entre une et trois fois par saison. Chaque ponte est espacée de 17 à 29 jours et dure 20 à 40 minutes. Dans chaque nid entre 30 et 170 oeufs seront déposés de 50 à 60cm de profondeur. En fonction de la température du sable, 46 à 62 jours plus tard écloreront les petits nouveaux-nés tortues. La température du sable ne défini pas seulement la période d'incubation mais également le sexe des futures tortues.

Les tortues mâles et femelles voyagent ensemble jusqu'aux côtes et c'est après une période de deux mois d'accouplement que les mâles s'éloignent tant dis que les femelles attendront encore une période de gestation d'un mois avant de pondre et de repartir en voyage. Sur les centaines d'oeufs pondus, seulement une tortue sur mille arrivera à l'âge adulte et reverra sa plage de naissance à la période adulte. En effet, ces tortues reviennent toujours pondre sur leur plage de naissance! La tortue olive Ridley est également connue pour venir pondre en masse sur les plages, on peut en effet compter des centaines de milliers de tortues venues pondre sur les plages de l'Orissa à la même période chaque année.

 

Une tortue sur mille qui survit jusqu'à l'âge adulte, c'est bien peu au regard du nombre de celles qui perdent la vie chaque année à cause de la présence humaine. 

Victime de la pollution, des prises accidentelles, de l'industrialisation, c'est par dizaine de centaines qu'on les retrouve mortes sur les plages.

Bien qu'un dispositif d'exclusion des tortues qui s'adapte aux filets des chalutiers existe, permettant aux tortues prises au piège de s'échapper, rares sont ceux qui s'en équipe. Celles-ci continuent donc à suffoquer aux fonds des filets et à mourir noyer. 

L'industrialisation grandissante éclaire trop les plages. Guidées par la lumière de la lune et de son reflet dans la mer, les petites tortues rejoignent l'océan. Mais pour conséquence de ce trop plein de lumière artificielle, elles se trouvent désorientées et n'arrivent plus à rejoindre la mer. Les petites tortues disposent de réserve pour environ 24h au delà, si elles ne sont pas déjà écrasées ou desséchées quelque part, elles meurent de faim.

L'industrialisation en zone costale a également tendance à réduire leur zone de ponte.

Dans certaines régions, les oeufs sont récupérés en très grand nombre pour être manger.

Enfin la pollution causée par l'homme met gravement en danger notre tortue. Notamment la pollution par plastique que l'animal marin a tendance à prendre pour des proies, s'étouffant alors avec le sac de votre pique-nique... 

 

Le Students Sea Turtle Conservation Network a été créé à Chennai en 1987 dans le but de protéger la tortue Olive Ridley. Chaque année, des marches nocturnes sont organisés sur plus de 7km sur Marina Beach afin de collecter les oeufs. Ces oeufs collectés sont ré-enfouis dans le sable dans deux enclos surveillés.

Quand les petites tortues éclosent, les volontaires attendent la tomber de la nuit afin de guider à l'aide de lampes torches les nouveaux-nés vers l'océan. Ainsi, elles sont au moins épargnées entre le moment de la ponte et le moment où elles touchent l'océan pour la première fois!

Amener les petits bébés tortues à l'océan est une expérience magique. Je vous invite à faire connaître cette petite ONG indienne qui fait un travail remarquable tout au long de la saison de reproduction, de ponte et d'éclosion de la tortue Olive Ridley.


DSC02842

Deux jeunes tortues Olive Ridley âgée d'environ 15 minutes

 

DSC02844

L'enclos. Les tortues qui vont bientôt éclore sont sous les paniers en paille

     

DSC02847

Un morceau d'oeuf de tortue

 

DSC02858

La carcasse d'une tortue morte à cause de la bêtise humaine

 

DSC02861

 

DSC02864

Les nouveaux-nés sont trempés une première fois dans l'eau de mer afin de les habituer

 

DSC02868

Après le premier bain

 

DSC02873

 

DSC02882

Guidées par la lumière des torches, les petites tortues rejoignent l'océan

 

DSC02886

 

DSC02888

On ne voit pas très bien mais c'est un bébé tortue emporté par une vague

Commenter cet article